FAQ Thérapies Psycho-Corporelles : Comment Obtenir Une Transformation Rapide et Durable ?

 


Le problème quand on veut se libérer rapidement de son mal-être, quand on veut une transformation rapide et durable, c’est qu’on ne sait pas ni par où commencer ni à qui se fier. Alors on perd du temps à essayer de comprendre ce qu’il nous arrive et, quand bien même on fini par comprendre quelque chose, on s’aperçoit que cela ne résous rien et que l’on est toujours aussi mal, on s’aperçoit le mal-être persiste, car comprendre ne guérit pas.

Quand on veut se libérer de ses boulets émotionnels, quand on veut se libérer de la dépendance affective, on perd souvent de l’énergie et de l’argent en butinant chez divers thérapeutes, à droite et à gauche à la recherche, d’une éventuelle solution miracle, à la recherche parfois de la baguette magique, alors oui on perd son temps, de l’argent, et parfois on en perd même jusqu’à l’espoir, car malgré tous nos efforts, les résultats que nous obtenons, ne sont pas à la hauteur de nos attentes. Alors que faire ? Comment obtenir une transformation intense, rapide et durable ?

Bonjour, je suis Cyrille Novou, thérapeute coach formateur à Angers, je vous souhaite la bienvenue sur ce nouvel article consacré aux thérapies psycho-corporelles. Dans cette FAQ je réponds aux questions que l’on me pose régulièrement au téléphone et en séance de coaching à propos des thérapies psycho-corporelles. Je réponds aux questions que l’on me pose généralement avant de franchir le pas, avant d’y aller, avant de sauter dans le grand bain, avant de passer à l’action, avant de s’engager dans un séminaire de thérapies psycho-corporelles.

Alors comment obtenir une transformation intense, rapide et durable ?

Et bien en faisant confiance à votre corps et non à votre tête car le corps ne triche jamais. En interrogeant votre corps qui vous livrera la vérité. Car oui c’est possible d’obtenir une transformation intense, rapide et durable avec les thérapies psycho-corporelles, avec les thérapies à médiation corporelles. Alors on y va sans plus tarder on est pas là pour enfiler des perles. 

C’est quoi une thérapie psycho-corporelle, c’est quoi une thérapie à médiation corporelle?

Une thérapie psychocorporelle, une thérapie à médiation corporelle permet de travailler avec le corps pour apaiser les maux de l’esprit et libérer nos émotions les plus enfouies qui sont responsables de notre mal-être. Les thérapies psycho-corporelles s’appuient sur les travaux de William Reich et d’Alexander Lowen, des travaux qui ont mis en évidence la relation entre notre corps et notre esprit. Notre corps a une mémoire, nos cellules ont une mémoire et tous nos souvenirs douloureux sont refoulés dans l’inconscient et enregistrés précisément dans le corps, dans nos cellules, dans nos structures, formant ainsi une véritable cuirasse.

Contrairement aux méthodes basées sur la discussion et l’échange verbal, les thérapies psycho-corporelles considèrent le corps et son langage comme la porte d’entrée vers le mieux-être. Toutes s’appuient sur la théorie de William Reich, selon laquelle une émotion refoulée s’accompagne toujours d’une rigidification des muscles, qu’il nomme “la cuirasse musculaire somatique”. Ce corps qu’on a pris l’habitude de malmener, de maîtriser, de contraindre, de museler, afin de se fabriquer une image flatteuse derrière laquelle on se cache, ce corps garder donc la trace de nos blessures émotionnelles.

Les thérapies psycho-corporelles permettent d’interroger le corps, de soulager les tensions corporelles, de libérer les blocages émotionnels enfouies pour agir sur le psychisme et transformer ses croyances en utilisant :

  • des gestes et des mouvements spécifiques,
  • des techniques de relaxations spécifiques,
  • de la musique
  • ainsi que des techniques de respirations particulières.

Certaines privilégient la parole, d’autres favorisent la prise de conscience par le mouvement, la relaxation, ou encore par le massage.

Pourquoi les thérapies psycho-corporelles permettent elles une transformation intense ?

En interrogeant directement la mémoire du corps, les thérapies psycho-corporelles permettent de remonter à la source directe du mal-être ou du trouble. En libérant les émotions engrammées dans le corps depuis des années, voir des dizaines d’années, les thérapies psycho-corporelles permettent de soulager profondément le corps et l’esprit.

Pourquoi les thérapies psycho-corporelles permettent-elles une transformation rapide ?

Le corps ne triche jamais, alors que la tête nous balade constamment avec des raisonnements supposément logiques qui n’ont que pour objet de justifier nos comportements. Les émotions et l’inconscient sont dans le corps et vous n’avez pas action sur les émotions que dégagent votre corps. Vous en doutez ? Tenez, par exemple, si vous êtes tristes, vous pouvez faire un sourire pour tenter de masquer la tristesse mais vous ne pourrez pas empêcher un regard averti de la lire cette tristesse dans vos yeux.

Si vous êtes en colère, vous pouvez feindre le calme mais vous ne pourrez pas empêcher un regard averti de remarquer vos mâchoires qui se crispent. Si vous avez peur, c’est carrément votre corps tout entier qui se préparera physiquement à la fuite donc autant vous dire que ça se voit. Le corps ne triche jamais. Et comme le corps ne triche jamais, à l’inverse de notre mental qui nous balade, et bien on gagne énormément de temps en passant par le corps plutôt que par le mental, voilà pourquoi les thérapies psycho-corporelles permettent une transformation rapide.

Pourquoi les thérapies psycho-corporelles permettent elles une transformation durable ?

En s’attaquant à la racine du mal-être, en travaillant en profondeur directement avec l’origine du blocage émotionnel, les thérapies psycho-corporelles permettent une transformation durable. J’ai pour habitude de dire que tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime. Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime dans le corps. Les émotions que nous ne nous autorisons pas à exprimer pour diverses raisons, et bien ces émotions s’engramment dans notre corps.
En libérant ces émotions accumulées depuis des années, voir des dizaines d’années, les thérapies psycho-corporelles permettent une transformation durable.

L’idéal ensuite c’est de ne plus laisser les émotions s’imprimer dans le corps en les exprimant, cela s’apprend, c’est ce que j’enseigne dans le programme “Affirmez Vous Et Osez…” mais ça c’est une autre histoire…


Quelle transformation puis je implémenter lors d’un séminaire de thérapie psycho-corporelle ?

  • Mentale
  • Émotionnelle
  • Énergétique
  • Réparation de parties de soi en souffrance
  • Dépendance affective

Pourquoi les séminaires de thérapie psycho-corporelle sont ils particulièrement efficaces pour traiter la dépendance affective ?

  1. Qu’est ce que la dépendance affective ?
  2. Donc pour sortir de la dépendance affective il faut réparer cette partie en manque affectif.
  3. Pour réparer cette partie de vous qui manque d’affection il faut donc la combler d’amour, voilà pourquoi les techniques traditionnelles ne fonctionnent pas avec la dépendance affective. Il ne s’agit pas d’un traumatisme à désactiver, mais d’un manque à combler, d’un manque affectif.
  4. Or dans une famille ce sont les parents qui donnent l’amour, et particulièrement la mère dont c’est le rôle premier
  5. Le problème c’est que. Les parents, la mère, ne peut pas donner quelque chose qu’elle même n’a pas reçu, les parents ne peuvent pas donner si eux même n’ont pas reçu suffisamment, même avec la meilleur volonté du monde.
  6. Voila pourquoi, bien souvent, la dépendance affective se transmet de génération en génération dans une même famille.
  7. Les séminaires résidentiels de thérapie psycho-corporelles permettent de casser ce cycle, voici comment:
  8. Si vous êtes concernées par la DA et que vous venez participer à un séminaire, vous allez trouver des parents de substitution à travers les autres participants.

Et lorsque vous aurez identifié vos parents de substitution, la partie de vous qui est en manque pourra s’autoriser à demander et recevoir, dans le cadre d’un protocole thérapeutique. Voilà comment vous allez pouvoir réparer cette partie de vous qui manque d’affection, rapidement et de manière durable.

Qu’est ce qui se passe exactement dans les séminaires, qu’est ce qu’on y fait, quelles techniques sont utilisées ?

  • Rebirth
  • Sophro-thérapies
  • Constellations familiales

Vais-je obligatoirement revivre ma naissance en séminaire ?

Non

Combien de séminaires sont nécessaires pour régler tous mes problèmes ?

Cela va dépendre de votre implication 

Est ce que c’est un truc de sectes, un truc new age un truc religieux ?

Pour ma part, je suis baptisé catholique et j’ai eu une éducation religieuse catholique. Aujourd’hui, je suis libre de tout engagement religieux et sectaire.
Je ne rentre pas dans des considérations religieuses lors de mes séminaires, ça ne m’intéresse pas. Je propose une vision spirituelle, de l’incarnation issue des principe du bouddhisme mais je ne demande à personne d’y souscrire, chacun est libre de venir avec ses propres convictions elles seront respectées.

Il y a t’il des règles à respecter dans ces séminaires ?

Absolument !

  1. Confidentialité.
  2. Horaires à respecter.
  3. Relations sexuelles interdites lors de mes séminaires, pas d’inceste.
  4. Pas de cannibalisme, pas de vampirisme.

Comment suis je hébergé ?

Chambre multiple tout confort, non mixte, piscine à disposition.

Est-ce que les résultats des séminaires sont garantis ?

Non car les résultats dépendent également de votre implication

Ces séminaires de thérapie psycho-corporelles, est ce que c’est pour moi ?

En fait je n’en sais rien, je ne vous connait pas, alors le plus simple c’est de faire connaissance et d’en parler de vive voix au téléphone. Donc si ça vous titille, et que vous êtes motivé, que vous êtes motivé pour obtenir une transformation rapide intense et durable je vous propose de prendre un rdv individuel de 15 mn. Si vous n’êtes pas motivé, ne prenez pas rendez-vous. Si vous êtes vraiment motivé et que vous êtes prêt à vous déplacer, utilisez le lien dans la description et discutons en.

Comment se déroule l’inscription, la préparation et la venue au séminaire ?

Le processus complet comprend 7 étapes : 

  1. Rdv téléphonique
  2. Sélectionnez la date qui va bien.
  3. Inscription
  4. Préparation (1 ou plusieurs entretien visio à distance avec des exercices à pratiquer chez vous)
  5. Arriver la veille au soir ou le matin avant 9h sur place ou à la gare d’Angers, le transport jusqu’au gîte est prévu soit la veille au soir soit le jour même à 8h du matin.
  6. Logement tout confort avec piscine chauffée
  7. Décrire les horaires de travail
  8. Le dernier jour, fin du séminaire à 17h, retour à la gare d’Angers.

Alors voilà vous savez tout, ou presque, si vous recherchez une transformation rapide, intense et durable et que vous vous sentez prêt à aller au fond des choses. Si vous souhaitez une transformation : 

  • Mentale
  • Émotionnelle
  • Énergétique
  • Réparation de parties de soi en souffrance
  • Dépendance affective

Alors
Si vous en avez marre de faire du surplace dans votre vie et que vous voulez mettre le turbo.

Si vous en avez marre de trainer les mêmes problèmes depuis des années et que vous avez décidé d’aller au fond des choses pour évoluer

Si vous en avez marre de vous trainer des boulets émotionnels depuis des années.

Si vous en avez marre de vous sentir en insécurité, marre de la peur de l’abandon et du rejet

Si vous en avez marre de vous sentir à part et que vous avez décidé de prendre votre juste place et de réaliser ce qui est bon pour vous.

Si vous en avez marre de la dépendance affective.

Si vous en avez marre de sauter de thérapie brève en thérapie brève.

Si vous avez décidé de vous occuper de vous sérieusement et en profondeur.

Prenez rendez-vous avec moi, discutons de vos objectifs et voyons ensemble si les séminaires de thérapie psycho-corporelle sont pour vous, ou pas. Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

10 réflexions sur “FAQ Thérapies Psycho-Corporelles : Comment Obtenir Une Transformation Rapide et Durable ?”

  1. Merci pour votre réponse Cyrille.
    J’ai été un peu surprise que nous ne dialoguons pas plus avant de dire que ce n’était peut-être pas pour moi en ce moment.
    En meme temps, je comprends car j’ai surtout parlé des freins et peu souligné ce qui me parlait, m’attirait.
    Et je n’ai pas non plus parlé en quoi je me sens concerné par la dépendance affective.

    J’ai lu sur le net à propos du rebirth et des constellations familiales dont j’avais déjà entendu parler.
    Dans le rebirth, sur psychologies.com, est précisé que c’est “déconseillé aux individus trop destructurés ou incapables d’assumer un bouleversement émotionnel car leurs peurs archaïques se renforceraient.”
    Je suis peut-être dans cette catégorie là.
    À ce moment là, que faire?

    Laetitia reisch

    1. Laetitia,
      Je ne souscris pas au pas du tout à l’analyse de psychologies que vous citez.
      Si vous avez peur du rebirth et des constellations, n’en faites pas…. tant que vous en avez peur.
      Pour ma part je ne tenterai pas de vous convaincre d’en faire si vous ne le sentez pas.
      Vous me posez la question “que faire?”, voici ma suggestion: peut-être pouvez vous envisager de consulter un.e sophrologue près de chez vous pour commencer par vous libérer de vos peurs ?

      1. Je viens de lire votre réponse à mon premier message d’aujourd’hui. Après avoir lu votre réponse à mon 2e.
        J’ai juste peur de m’engager dans qqch qui ne me convienne pas. Alors je me renseigne pour savoir ce que c’est et si ca me va.
        L’avis de psychologies
        Sur le rebirth est peut-être discutable, j’en sais rien.
        Mais c’est ce genre de message qui peut me faire douter.
        Et puis j’ai mes idées aussi pour me réaliser. C’est plutot dans ma manière de m’y prendre que j’avais perdu confiance en moi.
        Là avec une énième crise avec mon compagnon, ca me pousse à partir et me débrouiller. J’espère que cette fois ci j’arriverai à me faire confiance.
        Mais là dans l’urgence, je dois me trouver mon propre logement.
        Je me dis que je me concentrerais sur ce que je souhaite le plus réaliser et je le mettrai en place. Et que je commence à faire ma propre expérience avant de partager une expérience collective.
        Bref, je suis à un virage de ma vie où je vais me recentrer sur moi.
        Est-ce que je vais y arriver en me concentrant sur mes objectifs sans la thérapie en espérant ke de realiser qqch que je souhaite sera ma thérapie ou est-ce que je devrais faire aussi la thérapie ou commencer par elle ou juste de la sophrologie comme vous me l’avez suggérée?
        Merci de me lire.

  2. cyrille INVERNIZZI

    Bonjour
    Ayant vécue une relation amoureuse passionnelle avec un pervers narcissique qui était mon amant, il m’a quittée du jour au lendemain pour se tourner vers une autre fille, plus jeune, plus belle, plus intelligente m’a t il dit qques mois plus tard qd je l’ai croisé…
    Je serais très reconnaissante de recevoir la puissante méditation pour se libèrer de toutes les émotions qui m’ont assaillies suite à cette rupture violente, glaciale et mortifère!
    Cela va bcp mieux depuis (6 mois)
    mais de tps à autre je suis de nouveau en proie à de la tristesse et pire du manque de cette ignoble personne! comme une drogue en fait! MERCI,MERCI,MERCI… Cyrille

      1. Bonjour Cyrille,
        Cet article me parle et je trouve ca juste de passer par le corps.
        La description de la thérapie psycho corporelle que vous décrivez m’a l’air bien conçue.
        J’ai toutefois quelques freins.
        Les voici:
        – l’utilisation du terme implanter me fait peur car ca parle comme si j’étais un robot, un programme informatique. Je conçois que mon comportement, nos comportements peuvent être vus comme un programme déroulé. Cependant, nous sommes des êtres humains.
        – les mots rapide et intense me font peur, me freinent, me stressent.
        Par expérience, le changement prend du temps et on ne peut pas, ou je ne peux pas être qu’en mode intense. Les fois où j’ai essayé de changer rapidement, je n’y suis pas arrivée.
        Je me demande si la thérapie que vous proposez me correspondrait par rapport aux peurs, freins que j’ai cités.
        Vous proposez un rdv pour en parler. J’ai préféré commencer par donner mon avis à chaud après la lecture de votre article.
        Je suis prête à me déplacer, je suis motivée pour évoluer mais la situation dans laquelle je suis doit être pris en compte.
        Je pourrais vous la décrire pour que vous ayez un aperçu.
        Merci de m’avoir lu.
        Laetitia Reisch, en Ardèche

          1. Ps: j’aurais aimé trouver la thérapie qui me convienne, que face aux peurs je sois entendue et rassurée, par des explications et si besoin une adaptation, dans un dialogue.
            Il me semble être DA de mon compagnon avec qui je vis, d’après ce que j’ai lu sur internet sur le sujet, notamment vos vidéos.
            Je ne suis pas sûre de moi dans mes projets et leur réalisation.
            Je suis actuellement bénéficiaire du rsa.
            J’ai arrêté de travailler comme professeur des écoles il y a plus de 6 ans. Depuis je cherche ma voie. J’ai expérimenté, j’ai essayé, trouvé des infos, réfléchie…
            Je me suis isolée socialement.
            Bref, un ensemble pas évident d’où ma peur d’un changement intense et rapide car ca fait plusieurs années que j’essaie de changer.
            J’aimerais pouvoir changer progressivement. Du moins ne pas me retrouver à la rue sans rien, perdue par trop de bouleversements, entre différentes croyances, à ne plus savoir comment m’y prendre.
            Je me sens à la fois dans la détresse et dans la méfiance car je n’ai pas réussi à changer depuis plusieurs années.
            C’est paradoxal, à la fois j’aimerais un changement rapide et en meme temps m’assurer de pouvoir le vivre.
            J’ai peur de l’échec, que j’ai vécu, et de ne pas réussir à remonter la pente. Jaimerais des garanties, et pour ca j’ai tendance à analyser, et essayer de transformer mon quotidien progressivement.
            Mais je m’illusionne peut-être.
            Alors je me demande que faire?
            Faire ce que je sens. Mais je my perds.
            Voilà un long ps, pour demander une réorientation vers une direction qui serait plus adaptée pour moi si vous confirmez que je ne suis pas prête pour cette thérapie.

          2. Je ne peux pas vous aider plus, je vous ai déjà donné ma suggestion pour une réorientation ver une direction plus adaptée dans mon message précédent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.